Christel

Aujourd’hui on rencontre Christel.
 
Artiste compositrice et chanteuse.
 
Elle vit à Montpellier et est éducatrice de la protection judiciaire de la jeunesse. C’est à dire qu’elle accompagne des adolescents pendant un temps, à un moment de leur vie souvent compliquée. 
 
Sa sensibilité l’a conduite vers ce métiers, vers ces gamins « attachiants » qui l’ont d’ailleurs inspirée pour une chanson : les Lutins.
 
Le chant et l’écriture ont toujours fait partie de sa vie. Adolescente, elle écrivait d’abord dans un journal puis dans des carnets. Carnets qu’elle trimbale toujours aujourd’hui avec elle. Le chant a toujours été en elle : planqué au fond d’elle-même, qu’elle a laissé enfler … 
 
Dans l’intimité d’abord puis sur des scènes où des amis à elle, musiciens l’invitaient à chanter des reprises. 
 
Il a fallu du temps avant de croiser ses deux passions (écriture et chant), qui au départ n’étaient pas nommées ainsi (passions). Elle ne les nommait pas en fait, c’était un besoin, un besoin qu’elle exprimait sans même y penser. 
Elle ne savait pas que ses mots pouvaient être chantés, car elle n’avait pas confiance en elle.
C’est un ami, musicien confirmé et talentueux qui l’a encouragée. Les mélodies qui traînaient dans sa tête, un jour elle les a enregistrées. Et les mots sont venus comme une évidence.
Quand elle a commencé … elle n’a plus arrêté. 
Et elle a enregistré … gardant cette maquette un peu comme un trésor sans trop oser le partager au début … Et le besoin a grandi, elle a cherché des musiciens pour l’accompagner sur scène. Aujourd’hui elle ose être elle-même et cela lui fait un bien fou. 
Elle écrit ce qui traverse en elle-même, et ce qui est trop dur à mettre en mots, elle le dit en musiques. Ce qui l’entoure l’inspire.
 
Musicalement, elle a grandi en écoutant des chansons à textes, des grands comme Brel, Brassens, Barbara. Des contemporains plus tard, les Têtes Raides. D’autres qui l’a transportent sans mots, Yann Tiersen et ses musiques belles et nostalgiques, dit-elle.
 
Pour écrire, elle a des petits rituels : des jolis carnets, le même stylo … 
 
« J’ai l’impression qu’ils m’aident à trouver les mots quand une mélodie vient se promener dans ma tête. »

Deux visuels de l’album qui représentent la chanteuse, dessinée par Claire Natta.

Une pensée sur “Christel

  • 23 décembre 2016 à 18 h 36 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour ce joli article! Et pour ton site qui permet de mettre en avant des artistes de disciplines différentes pas forcément médiatisés !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *